Société Nationale de Gestion du Stock de Sécurité alimentaire : le Stock CEDEAO à la disposition des personnes vulnérables

22 novembre 2018 | Actualités

La Société nationale de gestion du stock de sécurité alimentaire (SONAGESS) depuis ce mercredi 21 novembre 2018, à Ouagadougou, à la vente de maïs et de riz issus du stock de 4 303 tonnes de produits céréaliers mis à la disposition du Burkina Faso par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) au profit des populations en situation de difficulté alimentaire.

C’est une population sortie nombreuse qui a pris d’assaut les points de vente de vivres aux personnes vulnérables de la Société nationale de gestion du stock de sécurité alimentaire (SONAGESS) des différents arrondissements de Ouagadougou, dès leur ouverture, afin de se procurer au moins un sac de maïs ou de riz. C’était le 21 novembre dernier. Dans l’arrondissement 1, au point de vente n°1, ce sont 28 tonnes de maïs soit 560 sacs de maïs et 2 tonnes de riz, soit 40 sacs de riz, qui ont été réceptionnées par la vendeuse dudit point, Mme COULIBALY. Assistée par un magasinier, un agent de sécurité et un conseiller de la mairie, Mme COULIBALY se réjouit du déroulement de l’opération de vente. « La vente se déroule bien malgré l’affluence. Nous ne rencontrons pas de difficultés surtout avec la présence des forces de l’ordre et du conseiller ». Quant à Mme KIENDREBEOGO Solange, bénéficiaire d’un sac de maïs de 50 kg acheté à 6 000 f, elle a salué l’initiative prise par le gouvernement de mettre à la disposition des personnes vulnérables des céréales à prix subventionné. Pour elle, le sac de 50 kg permettra à sa famille de tenir pendant au moins un mois. Elle souhaite toutefois que le système de vente soit revu par les responsables de la SONAGESS car les files d’attente sont très longues.

Les arrondissements 6 et 3 ont respectivement reçu 29 tonnes et 13 tonnes de maïs, ainsi que 2 tonnes de riz chacun. Le point de vente n°2 de l’arrondissement 2, situé dans le quartier Larlé a quant à lui reçu 23 tonnes de maïs, soit 460 sacs et 2 tonnes de riz. « Je suis venu de moi-même pour donner un coup de main aux personnes âgées qui ont des difficultés pour porter leurs sacs et surtout faciliter la vente. Je me réjouis de la décision prise par le gouvernent afin de nous permettre de manger malgré nos faibles ressources. Je souhaite qu’il mette à notre disposition plus de sacs de céréales et plus de points de vente », a déclaré Lazare KIENDREBEOGO, riverain de l’arrondissement 6.

En rappel, le ravitaillement des points de vente de céréales est fait une fois par mois et en fonction de leur capacité de stockage. Pour obtenir un sac de riz ou de mais de 50 kg, le bénéficiaire doit se munir de sa Carte nationale d’identité burkinabè (CNIB) et d’une somme de 6000f. L’acheteur a la possibilité de prendre un sac de maïs et un sac de riz. Il est à noter que les vivres mis à la disposition des populations vulnérables proviennent du stock de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), qui à travers sa réserve régionale de sécurité alimentaire a prêté aux autorités du Burkina Faso 4 303 tonnes de produits vivriers destinés aux populations en difficulté alimentaire. Il s’agit de 2 053 tonnes de maïs, 1 000 tonnes de sorgho, 1 000 tonnes de mil et 250 tonnes de riz local. La remise officielle de ce stock s’est tenue le 9 août 2018, à Dédougou.